l'islam dévoilé
Translation Injil signifie dans le Coran Évangile Übersetzung
 

"Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Aïssa, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Nous lui avons donné l'Évangile où se trouvent une direction et une lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui: un guide et une exhortation pour les pieux" (Sourate Al-Maidah verset 46).



Sommaire:
Imprimer pour un ami ?
(Format PDF A4)

Qu'est ce que l'Évangile de Jésus ?

Pourquoi les chrétiens possèdent-ils quatre Évangiles ?

Pourquoi le Coran désigne t-il Jésus par les noms suivant :
- le prophète (An-Nabi) ?
- le Messie (Al-Massih) ?
- le fils de Marie (Ibne Mariam) ?
- le verbe de Dieu (Kalimatou'Allah) ?

Crois-tu en Dieu et au jour du jugement ?

C'est quoi ?
 

 
  Qu'est ce que l'Évangile de Jésus ?  

Durant son séjour sur terre Jésus n'écrivit aucun livre, ce sont ses disciples qui mirent par écrit tous ce que leur maître faisait et enseignait. L'Injil est l'Évangile, le message de Dieu communiqué par celui qu'Allah envoya dans le monde : Aïssa.

Le mot « Évangile » est tiré du grec « euaggelion » qui signifierait « bonne nouvelle ». Le message de l'Évangile est une bonne nouvelle : C'est la venue du Messie. Dieu est en train d'accomplir la promesse faite à Abraham (Ibrahim) : "toutes les familles de la terre seront bénies en toi" (Tawrah : Genèse ch.12 v.3) et à David (Sidna Daoud) "Voici ce que j'ai juré à David, mon serviteur: J'affermirai ta postérité pour toujours, et j'établirai ton trône à perpétuité" (Zabour ch.89 v.3-4). Dieu vient instaurer son règne en envoyant Jésus un descendant d'Abraham et de David.

Suite
 
 
  Pourquoi les chrétiens possèdent-ils quatre Évangiles ?

Le Nouveau Testament (deuxième partie de la Bible) est constitué de 27 livres dont les 4 premiers portent le nom d' « Évangile ». Ces 4 récits nous permettent de connaître la vie et l'enseignement de Jésus. Nous lisons dans l'Évangile rapporté par Luc que "plusieurs personnes ont entrepris de composer un récit des évènements qui se sont passés" (ch.1 v.1) au temps de Jésus. Ces personnes étaient des disciples de Jésus : Marc, Luc, Matthieu et Jean. Marc a recueillit les informations nécessaires à la rédaction de son Évangile après avoir été le secrétaire de l'apôtre Pierre et le collaborateur de l'apôtre Paul. Luc était un médecin de culture grecque, il écrivit son Évangile après une enquête auprès de témoins oculaires afin que son lecteur puisse "reconnaître l'entière véracité des enseignements reçus" (ch.1 v.4). Quant à Matthieu et Jean, ils ont été choisis par Jésus et l'ont suivit durant les 3 dernières années de sa vie terrestre.

Suite
 
 
  Les noms donnés à Jésus.  

Dans l'Ancien Testament (première partie de la Bible) nous remarquons que les noms donnés aux personnes révèlent leur identité ou évoquent leur mission. Ainsi le nom d'Abraham signifie sa vocation d'être le père d'un grand peuple; celui d'Isaac évoque l'éclat de rire de sa femme quand elle apprit qu'elle serait enceinte à un âge avancé. Celui de Jacob signifie : "le supplanteur", "celui qui passe avant les autres". Jacob a menti à son père et a trompé son frère, puis il s'est enfuit de peur de se faire tuer.

Nous lisons dans l'Évangile de Jésus écrit par le disciple Matthieu qu'un ange s'adressa à Joseph (Youssouf) lors d'un songe : "Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés" (ch.1 v.20 à 21).

Le nom Jésus (ou Iêsous en grec) est une forme grécisée du nom hébraïque Yéchoua qui signifie : Yahvé-sauve ou Éternel-sauve.

Suite
 

Le prophète.

Dans la Thora (Al-Tawrah) de Moïse (Moussa) nous lisons : "L'Éternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d'entre tes frères (les israélites), un prophète comme moi: vous l'écouterez !" (Deutéronome ch.18 v.15). Plus loin, dans un autre verset Dieu dit à Moïse : "Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi" (Deutéronome ch.18 v.18).

Extrait de l'Évangile selon le disciple Jean : "Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit: Suis-moi. Philippe était de Bethsaïda, de la ville d'André et de Pierre. Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit: Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. Nathanaël lui dit: Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? Philippe lui répondit: Viens, et vois" (ch.1 v.43 à 46).

Un prophète comme Moïse. Il existe des similitudes entre la vie de Jésus et celle de Moïse, en voici quelques-unes : Peu de temps après sa naissance, Jésus fut sauvé par Dieu d'une mort certaine comme le fut Moïse. Jésus comme Moïse étaient tous deux descendant d'Isaac et de Jacob. Jésus comme Moïse a accompli des miracles. Jésus comme Moïse a été transfiguré sur une montagne. Jésus comme Moïse était toujours en présence de Dieu. L'autorité de Jésus comme celle de Moïse égale l'autorité de Dieu.

Les apôtres pensaient que Jésus était un simple prophète, jusqu’au jour où Simon-Pierre découvrît une autre identité : celle du Messie (voir Matthieu ch.16 v.16).

Suite
 

Le Messie.

Le mot Messie est la transcription française du mot Hébreu Mashiah, Masîh en est la forme arabe. Le mot Christ vient du mot grec Christos qui signifie aussi le Messie c'est à dire l'oint, celui qui a reçu l'onction. Le rite de l'onction d'huile était réservé au futur roi d'Israël, il symbolise l'investissement du roi par l'Esprit Saint et fait de lui le représentant de Dieu à la tête de son peuple.

Nous lisons dans l'Évangile selon Matthieu que Jésus fut baptisé par Jean (Yahya Ibn Zakaria) dans le Jourdain : "Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il (Jean-Baptiste) vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui" (ch.3 v.16).

Peu de temps après Jésus se rendit à la synagogue de Nazareth : "Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit: L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire: Aujourd'hui cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie" (Luc ch.4 v.16 à 21).
...
"Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu" (Luc ch.8 v.1).

Suite
 

Le fils de Marie.

Nous lisons dans le Coran : "Nous fîmes d'elle ainsi que de son fils, un signe pour l'univers" (sourate 21:91) et dans la Bible : "Le Seigneur lui-même vous donnera un signe: Voici, la jeune fille deviendra enceinte. Elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel" nom qui signifie : « Dieu avec nous » (Voir le livre du prophète Esaïe ch.7 v.14). En effet, quelques siècles plus tard après l'annonce de cette prophétie, un ange fut envoyé vers Marie (voir sourate 19:10), ce messager lui annonce qu'elle donnera naissance à un fils ("pur" selon le Coran, "saint" selon le disciple Luc) engendré par l'Esprit de Dieu (voir la sourate 66:12 et Luc ch.1 v.35) sans qu'il n'y est aucune intervention humaine.

A cause d'un édit de César Auguste ordonnant un recensement, Marie et Joseph quittèrent Nazareth pour se rendre à Bethléhem afin de se faire recenser. C'est dans ce village qu'allait naître le Messie comme l'avait prédit le prophète Michée : "Et toi, Bethléhem Éphrata, Petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, et dont l'origine remonte aux temps anciens, aux jours de l'éternité" (ch.5 v.1).

Suite
 

La parole.

Au verset 45 de la sourate Al-Imran nous lisons:
"Ô Mariyam, Allah t'annonce Sa Parole", et dans une autre traduction:
"Ô Marie! Dieu t'annonce la bonne nouvelle d'un Verbe émanant de lui..."

Au verset 39 de la sourate Al-Imran, Jean (Yahya) est appelé le "confirmateur" de la Parole envoyée à Marie. En effet, comme l'avait annoncé le prophète Ésaïe, Jean était celui qui criait dans le désert: "Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers" (voir Matthieu ch.3 v.3 et Ésaïe ch.40 v.3). Quand Jean vit Jésus venir à lui il s'écria: "C'est celui dont j'ai dit: Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi" (Jean ch.1 v.30).

Une parole est un moyen de communication, le Dieu invisible se révèle dans Sa Parole qu'Il envoya dans le monde : "Son Verbe qu'il a placé en Marie, un Esprit émanant de lui..." (Sourate An-Nisa' verset 171).

Nous constatons en lisant le Coran et la Thora que c'est par Sa Parole que Dieu créa le ciel et la terre : "Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement: Sois, et elle est aussitôt" (Sourate 2:117), "Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut..." (Genèse ch.1 v.4). Jésus est donc la Parole créatrice, Dieu et Sa Parole ne font qu'un, ce qui expliquerait pourquoi Jésus déclara : "Moi et le Père nous sommes un" (Jean ch.10 v.30). Le titre de « Rouh-Allah » (Esprit de Dieu), que lui attribue le Coran, semblerait confirmer sa présence au moment de la création: "La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux" (Genèse ch.1 v.2) ainsi que son unité avec Dieu.

Jésus est donc bien la Parole de Dieu fait chair comme l'affirmait son disciple Jean : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. ... Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue (les Juifs). Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu" (Jean ch.1 v.1 à 13).

Suite
 
 
  Crois-tu en Dieu et au jour du jugement ? (yaumu'd-Din)

"L'homme bon est celui qui croit en Dieu, au dernier Jour, aux anges, au Livre et aux prophètes" (Sourate Al-Baqarah verset 177).

Selon le Coran et le Hadith, à la fin des temps, tous les hommes ressusciteront et comparaîtront devant Dieu. Lors de ce jugement, un écrit sera lu (lire la sourate Al-Isra verset 13 à 15) et chaque homme devra rendre des comptes pour les péchés commis durant sa vie. "Le jour où l'heure arrivera, ce jour-là ils se sépareront [les uns des autres]" (sourate Ar-Rum verset 14).

Le jugement de Dieu selon une révélation faite à Jean (l'ami intime de Jésus) : "Ensuite je vis un grand trône blanc et celui qui y était assis. Le ciel et la terre s'enfuirent loin de sa présence. Ils disparurent sans laisser de trace. Je vis les morts, les grands et les petits, comparaissant devant le trône. Des livres furent ouverts. On ouvrit aussi un autre livre: le livre de vie. Les morts furent jugés, chacun d'après ses actes, suivant ce qui était inscrit dans ces livres. La mer avait rendu ses naufragés, la mort et le royaume des morts avaient rendu ceux qu'ils détenaient. Et tous furent jugés, chacun conformément à ses actes. Puis la mort et le séjour des morts furent précipités dans l'étang de feu. Cet étang de feu, c'est la seconde mort. On y jeta aussi tous ceux dont le nom n'était pas inscrit dans le livre de vie" (N.T. Apocalypse ch.20 v.11 à 15).

Suite
 
 
Votre nom est-il inscrit dans le livre de vie ?
Après la mort où pensez-vous aller ?

À cause de leur désobéissance Adam et Ève (Hawa) ont été expulsés du paradis, le contact direct avec Dieu était rompu et l'homme tomba sous la domination du péché. Depuis le premier homme et la première femme aucun être humain excepté Jésus n'a été capable de répondre aux attentes de Dieu. Nous lisons dans la Bible qu'"Il n'y a point de juste, pas même un seul; nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu ; Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n'en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul" (N.T. Romain ch.3 v.10 à 12, A.T. Psaume ch.14 v.3 et ch.53 v.3, Ecclésiaste ch.7 v.20). Le Coran confirme également que l'homme est pécheur : "En vérité l'homme est ingrat envers son Dieu, lui-même en est témoin." (Sourate 100:6-7), le prophète Mohammed lui aussi se reconnaissait comme pécheur puis qu'il demandait le pardon de ses fautes (lire les versets des sourates 40:55, 47:19 et 48:2). L'homme est donc définitivement perdu car Dieu est saint (= sans péché) et juste, Il ne tient pas le coupable pour innocent (voir Thora : Exode ch.34 v.7 et nombres ch.14 v.18). Mais comme Dieu nous aime et veut nous sauver, Il imagina une solution qui réglerait définitivement le problème du péché.

Nous lisons dans l'Évangile selon Jean : "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle" (ch.3 v.16). Quand Jean-Baptiste (Yahya) vit Jésus venir à lui il dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde" (ch.1 v.29). Jésus est l'agneau sans défaut qui s'est offert en sacrifice pour nous.




Pourquoi est-il appellé « Fils de Dieu » ?
www.bibliquest.org
 
Comment Jésus peut-il ôter le péché du monde ?
Le Sang de Jésus. | Une offrande pour nous et pour lui.
 
Comment recevoir le salut de Dieu ?
www.godssimpleplan.org
 
Où trouver une église locale qui enseigne la Bible ?
www.eglises.org      www.protestants.org

 
 

 Traducción 
»    F.A.Q. sur la Bible et le Coran.    «
 Traduzione